Dr. Cutie

Des années après le meurtre de sa famille, Shen Zhao’Er (Sun Qian) se travestit en homme afin d’intégrer la maisonnée du froid capitaine Ji Heng (Huang Jun Jie) en tant que médecin.

J’ai connu une petite fille, autrefois, qui aimait les feux d’artifice.

Dr. Cutie

Ça a été dur, mais j’y suis arrivée ! Après de longs mois d’efforts vains, je vous annonce que j’ai enfin réussi à terminer un nouveau drama. Hourra !

Deux frères

Ce que j’ai le plus aimé dans Dr. Cutie, c’est indubitablement la relation entre les frères Ji Heng et Ji Zheng, qui demeurent globalement très honnêtes l’un envers l’autre, et surtout soudés envers et contre tout. Les scènes au cours desquels Ji Heng se fait l’accessoire de son frère lors de ses farces et rigole dans son coin en observant le déroulé des événements m’ont vraiment ravies. Le capitaine et le marquis forment vraiment une paire unie, ce qui est assez rare dans les dramas (et surtout les dramas historiques), où jalousie, intrigues et trahisons sont monnaie courante au sein des fratries.

Autre gros coup de coeur : Ji Heng. Bien qu’il paraisse remplir, au premier abord, tous les critères du protagoniste stéréotypé froid, dominateur et distant, il prouve très rapidement qu’il sait se montrer juste, protecteur envers ceux qui se trouvent sous son toit (et ce, quel que soit leur statut social). Surtout, il n’a pas peur de distribuer compliments et récompenses à ceux qui les ont mérités. Certes, il est brusque et impatient et prend un malin plaisir à rire aux dépends de son entourage, mais c’est justement cette nature malicieuse qui m’a séduite, car elle demeurait toujours inoffensive et innocente.

De l’art de raconter des balivernes

Shen Zhao’Er, de son côté, est une experte dans l’art du boniment, au point que je me suis surprise à me fendre la poire quand elle était en difficulté, attendant de voir quelles salades elle allait bien pouvoir raconter pour s’en sortir, cette fois-ci.

Hélas, le problème, c’est qu’elle finit par manquer de sincérité. Bien que les sentiments de Ji Heng (et Ji Zheng, d’ailleurs) à son égard soient clairement authentiques, il est difficile de croire en l’affection de Shen Zhao’Er. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle est constamment à la recherche du profit, matériel ou pas. Quand le malheureux A-Zheng lui offre son amitié, sa seule réaction avant d’accepter est de penser très fort : « youhou, et une personne de plus pour faire tampon si jamais le capitaine se fâche contre moi ! ».

En clair, elle ne pense qu’à l’argent ou à des moyens de vivre plus longtemps. Ce qui est compréhensible, jusqu’à un certain point, mais il y aurait dû y avoir un moment où cette mentalité très égoïste commence à glisser vers une affection vraie, de sorte que notre héroïne en vienne à grandir en tant que personne en apprenant à ne pas penser qu’à elle. Au lieu de cela, j’ai constamment eu l’impression qu’elle utilisait les frères, leur sincérité et leur gentillesse, ce qui ne fonctionne pas du tout dans une romcom telle que Dr. Cutie.

Par ailleurs, chaque action que les Ji pensent lui devoir, elle ne l’accomplit que par obligation ou accident. Jamais elle ne se sacrifie ou ne se met volontairement en danger pour les sauver, alors qu’eux ne cessent de risquer leurs vies et leur considérable fortune pour l’aider… ce qui ne l’empêche pas d’être traitée comme la personne dévouée qu’elle n’est pas.

Finalement, et c’est assez triste, Shen Zhao’Er ressort comme une croqueuse de diamants.

Bad Romance

Malheureusement, il est un point supplémentaire qui m’a gênée dans Dr. Cutie : le rythme de l’intrigue. De fait, la trame de l’histoire se résume en deux points : la quête de vengeance de Shen Zhao’Er, et sa peur que l’on découvre sa véritable identité.

Une fondation assez faible pour une série aussi courte, surtout quand on les fait traîner jusqu’aux sept derniers épisodes, au cours desquels Ji Heng et Shen Zhao’Er commencent du jour au lendemain à agir comme des amoureux de longue date, et sont apparemment fous l’un de l’autre.

J’ai eu l’impression d’avoir raté un épisode.

Bon, et en plus de ça, ils n’arrêtent pas de parler d’une chose, ce qui fait bien monter l’anticipation, sauf que ça retombe comme un soufflé…

Cerise sur le gâteau, le couple avait en effet quelques scènes très sympathiques… dans leurs rêves éveillés ! Un vrai gâchis.

Un régal pour les yeux

Au final, c’est la production de Dr. Cutie qui m’a vraiment surprise. La série est un spectacle de tous les instants, avec des costumes (je suis amoureuse des costumes de Ji Heng), des paysages et des cadrages à couper le souffle. La musique n’est pas en reste, avec un thème principal très romantique et une très belle scène de chant, et je déplore vraiment le fait qu’ils n’aient pas sorti d’album pour la bande originale, car elle le méritait vraiment.

En bref…

Une série divertissante mais sans plus, et qui brille plus par ses visuels que par son intrigue. La romance n’a rien d’exceptionnel, mais s’il est difficile de s’attacher à Shen Zhao’Er, ses singeries ont au moins le mérite de faire rire.


Titre : Dr. Cutie

Nationalité : Chinoise

Avec :  Sun Qian, Huang Jun Jie, Zha Jie

Diffusion : 18/01/2020 au 12/02/2020

Nombre d’épisodes : 28

Genres : Historical, Romance

Ma note :★★☆☆☆

2 Comments

  1. J’attendais avec impatience un article sur ce drama. J’avais tenté le premier épisode par curiosité, n’ayant pas de grande priorité question dramas à ce moment-là. Contrairement aux retours des dramavores francophones et anglophones sur la twittosophère, la magie a pas vraiment opéré. Forcément, j’ai préféré attendre d’avoir des impressions complètes pour le recaler voire le jeter à la poubelle. Entre ce que tu dis de l’héroïne et de la romance – des choses que je voyais venir de très loin – je suppose que ça se fera sans moi, et c’est d’ailleurs pas plus mal. De plus, si j’aime la légèreté de certains scénarios, je pense que ça aurait été trop léger pour moi niveau intrigue ://

    Même si tes impressions ne sont pas forcément positives, j’aime toujours autant découvrir tes articles dramas alors j’attendrais patiemment les prochains, surtout qu’on a l’air d’avoir des goûts assez similaires aha :))

    Merci pour cet article et bonne soirée à toi ! En espérant que le prochain drama que tu auras l’occasion de finir se révélera meilleur dans le fond.

    • Merciii ! Oui, j’ai eu l’impression que les retours étaient plutôt positifs sur la twittosphère, mais pour moi, le bât blesse au niveau de l’héroïne. Trop dommage, parce que sinon ç’aurait pu être plutôt chouette.
      J’espère que le confinement se passe bien pour toi… Bisous et à bientôt !!

Laisser un commentaire