Aldnoah.Zero

La vie de l’étudiant Kaizuka Inaho bascule lorsque l’assassinat de la princesse martienne Asseylum Vers Allusia lors d’une visite diplomatique sur Terre déclenche une guerre aux proportions galactiques.

Ils appuient sur la gâchette comme si c’était un jeu, et vous leur dites qu’ils vont défendre la mère patrie. Laver le cerveau d’une bande de gamins avec ce genre de bêtises, vous appelez ça un boulot, vous?

Aldnoah.Zero

Voilà bien un anime qui n’a pas l’air très original à première vue, mais cela ne m’a jamais empêchée de regarder une série, alors je me suis lancée. Le verdict? Aldnoah.Zero a de quoi surprendre, largement.

Aldnoah.Zero Mecha Frame

D’habitude, dans les Mechas, le héros se retrouve par hasard et à contrecoeur dans une machine de guerre dernière génération (en général secret défense) et tabasse les méchants avec en se révélant au passage être un pilote hors normes pour une raison X ou Y. Eh bien là, c’est tout l’inverse. Ici, Kaizuka Inaho pilote un vieux Mobile Suit tout pourri (du genre qu’on n’utilise que pour entraîner les jeunes à l’école militaire, c’est dire!), et la seule raison pour laquelle il est extraordinaire, c’est son intelligence.

Aldnoah.Zero Mecha Fight

Et quelle intelligence! À part dans Code Geass, je ne crois pas avoir déjà vu d’anime où le personnage principal est un pareil génie. Chaque épisode est le théâtre d’un nouveau stratagème complètement dément mais toujours surprenant, ce qui est assez fabuleux. Le seul petit bémol, c’est peut-être que, justement, on s’attend toujours à la victoire d’Inaho, ce qui diminue pas mal le suspense. Mais bon, les créateurs de la série ont compensé avec une fin complètement inattendue (en tous cas en ce qui me concerne), et qui suscite plein de questions, notamment par rapport à la saison 2.

Un régal pour les yeux… et les oreilles !

Cette série est donc un véritable régal pour les yeux, le cerveau… et les oreilles! Car la bande son… le seul mot que je trouve pour la qualifier? Épique. C’est du gabarit de Two Steps From Hell, Audiomachine ou X-Ray Dog. Absolument fantastique.

Voici d’ailleurs le meilleur morceau de cette étonnante OST :

Le design des Mecha est par ailleurs absolument excellent, surtout en ce qui concerne le Mobile Suit d’Inaho, dont le réalisme fait presque croire à un film par moments. On y croit. Et on y croit d’autant plus que ce n’est pas le MS qui fait la force du héros, mais son intelligence et son caractère apathique. Oui, vous avez bien compris, nous n’avons pas ici affaire à un adolescent braillard qui jure de protéger ses amis par tous les moyens possibles. Non, Inaho est froid, complètement impassible quelles que soient les circonstances et d’un calme o-lym-pien. Un changement tout à fait rafraîchissant, et qui ne m’a pas empêchée de m’attacher à lui. (Pour être objective, je sais qu’il y en a pas mal que ça a gênés.)

Chez les Mecha, rien de nouveau

Côté thématique, les créateurs n’ont visiblement pas misé sur l’originalité. Ce n’est pas dans Aldnoah.Zero qu’on trouvera un message du style Gundam SEED ou des nouveautés scénaristiques. L’intrigue est relativement classique, avec une guerre contre les aliens, un tas de jolis uniformes, des officiers supérieurs féminins (plus je regarde de Mecha ou d’anime militaires et plus j’en vois), des amis loyaux, un héros complètement cinglé, des batailles et un soupçon de romance. La fin, en revanche, vous prendra, je le pense, complètement de court. Personnellement, j’attends la saison 2 avec impatience.

Et enfin, en ce qui concerne les personnages, aucun d’entre eux ne se révèle particulièrement marquant, si ce n’est éventuellement le lieutenant Marito, atteint de PTSD (Post Traumatic Stress Disorder), qui ajoute une touche de crédibilité à l’histoire. On l’aime bien pour le peu d’humanité qu’il vient ajouter aux événements, vu que ce n’est pas Inaho qui va nous faire ressentir quoi que ce soit, et pour son point de vue blasé et réaliste sur les événements et sur son travail. Slaine Troyard était également assez prometteur, surtout au début de la série, mais s’avère plutôt décevant. À suivre dans la saison 2.

Lieutenant Marito in Aldnoah.Zero

Bref…

Une série divertissante, intéressante, au graphisme réussi et à la bande son magistrale. De quoi passer un bon moment sans se casser la tête ou se mettre à pleurer à tout bout de champ.


Titre: Aldnoah.Zero

Nationalité: Japonaise

Studio: A-1 Pictures, TROYCA

Date de diffusion: 05/07/2014 au 21/09/2014

Nombre d’épisodes: 12

Genres: Science-Fiction, Mecha, Combat, Action, Militaire, Politique

Ma note: ★★★☆☆

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*